vendredi 17 novembre 2017

VIVE LE QUÉBEC-SUR-AVRE !

Notre 8 festival franco-québécois de Verneuil-sur-Avre était programmé du jeudi 10 au jeudi 17 août 2017. Découvrez-en tout le programme et les détails en cliquant sur ce lien : Festival 2017. Avec 14 événements prévus, 27 artistes invités et 65 jeunes francophones conviés, ce fut une belle édition !

Du 13 au 17 août 2010, lors de notre 1er festival, à travers 18 événements et spectacles vous étiez conviés à participer à 5 jours de fête et de belles retrouvailles. Pour en connaître les détails, cliquez sur ce lien : ☛ Festival 2010
 
Pour le 350 anniversaire de Paul Bertrand dit Saint-Arnaud, un enfant du pays devenu québécois au 17 siècle, un 2ᵉ festival s'est déroulé à Verneuil-sur-Avre du 6 au 16 août 2011. Dix-neuf événements et autant de bons moments étaient au programme. Redécouvrez-les en cliquant sur le lien suivant : ☛ Festival 2011
 
Notre troisième festival, placé sous le signe des Amérindiens, s'est déroulé du 10 au 19 août 2012. Pour tout en savoir, cliquez sur : Festival 2012

Notre quatrième festival s'est tenu du 9 au 31 août 2013. Pour en revivre toute la chaleureuse ambiance, cliquez sur le lien suivant : Festival 2013
 
Le cinquième festival franco-québécois s'est déroulé du 1er au 24 août 2014. Pour en revisiter le programme, cliquez sur le lien suivant : Festival 2014

Le sixième festival a duré du 9 au 23 août 2015 compris. Pour en découvrir les merveilleux artistes qui s'y sont produits, cliquez sur : Festival 2015

La septième édition du festival s'est déroulée du 11 au 18 août 2016 inclus. Pour en connaître la programmation et les détails, cliquez sur ce lien : Festival 2016

Notez-le : la dernière Assemblée générale annuelle de notre association s'est tenue le jeudi 12 janvier 2017. Vous en trouverez le compte rendu complet dans la rubrique intitulée "PV des AG depuis 2006", ci-contre à droite

Cliquez sur la photo pour l'agrandir
In memoriam : Grand amoureux passionné du Québec, infatigable membre actif de notre association et pilier de notre festival, René Dupuis s’est envolé vers d’autres cieux le samedi 11 novembre 2017. 
« Les mots paraissent bien pauvres pour traduire l’émotion et la tristesse que nous ressentons et partageons avec éliane, ses enfants, ses belles-filles et ses petits-enfants. Nous savons ce qu’était René. La droiture même. La bonne humeur et la bonne volonté personnifiées. La gentillesse et la discrétion incarnées. Il donnait de lui-même sans compter, mais toujours avec un sourire malicieux. Marié depuis cinquante et un ans, comme au premier jour il aimait la femme qu’il avait épousée dix mois après l’avoir rencontrée. Nous savons donc ce qu’il attend de nous, le seul souci qu’il nous aurait confié, s’il avait pu le faire. Il nous aurait demandé de nous tenir près d’éliane, de l’entourer de notre affection, de prendre bien soin d’elle et d’être là, demain et plus tard, quand elle en aura besoin. René comptait pour nous, René compte sur nous…
» On disait autrefois que tout homme a deux pays, le sien et puis la France. Comme éliane, René avait lui aussi une seconde patrie, l’ex-Nouvelle-France, c’est-à-dire le Québec. Pour leurs soixante ans, toute la famille leur avait offert un séjour là-bas, afin de réaliser un rêve qu’éliane caressait depuis l’enfance. Depuis lors, tous les deux s’y étaient fait de nombreux amis, ici présents par la pensée, et ils y retournaient chaque année. Ils devaient s’y rendre pour la quatorzième fois au 1er octobre. Ils n’ont pas pu partir, on sait pourquoi, mais si quelque chose existe là-haut, René y porte sa chemise de bûcheron canadien ; il s’y promène dans une érablière aux couleurs d’un éternel été indien, en compagnie des gens du pays célébré par Gilles Vigneault. Gens du pays, une chanson devenue un hymne pour les Québécois, qui l’entonnent également pour les anniversaires et en guise d’adieu. Car « Le temps qu’on a pris pour dire je t’aime est le seul qui reste au bout de nos jours », et il « Fond comme la neige aux doigts du printemps ».
La Dépêche du 17/11/2017. Cliquez sur cet article pour l'agrandir.

In memoriam : Depuis l’origine, en 2006, membre fidèle de notre association, mais surtout cheville ouvrière inlassable et passionnée de notre festival, Marie Perucca (voir la photo ci-contre à gauche) s'est discrètement éteinte le vendredi 4 septembre 2015. Le 15 août précédent, lors de la 6 édition de La Vache et le Caribou, elle eut le bonheur de faire son ultime sortie pour assister au spectacle de Serge-André Jones. Sa joie de vivre nous était précieuse, et des deux côtés de l'Atlantique artistes et amis lui ont rendu un magnifique et très vibrant hommage. Qu’ils en soient tous remerciés.

In memoriam : Le 18 septembre 2013, M. Arthur Lamothe nous a quittés. Ce cinéaste était le parrain de notre troisième festival. Comme l’a écrit Nathalie Gressin, « mon tendre amoureux fou s’en est allé, en douceur et paisiblement, vers le pays des caribous célestes ».
Cliquez sur cet article pour l'agrandir.
 
In memoriam : Président fondateur en 2006 puis président d’honneur de notre association depuis 2008, M. Étienne Dugué est décédé le 27 mai 2011, dans sa quatre-vingt-onzième année. Ci-après le message que nous avons reçu de notre association sœur à Montréal, et que vous pouvez agrandir en cliquant dessus.

In memoriam : Le 27 décembre 2010, notre association a perdu un membre précieux en la personne de M. Daniel Lhommet. Ce bel ami passionné tant par Cuba que par le Québec, toujours disponible et souriant, nous avait donné un fier coup de main dans l’organisation de notre festival inaugural. Sur la photo ci-dessous, prise à Ancenis le mercredi 11 août de cette même année dans le restaurant L’Épi d’Or, on le voit attablé au premier plan à gauche, en compagnie de sept Québécois (dont la toute petite Florence Messier qui faisait son premier voyage transatlantique) que nous avions accueillis à l’aéroport de Nantes. Un souvenir fort savoureux…